NOTRE HISTOIRE 

Une pensée sociale en avance sur son temps

En 1836, au début de la « Monarchie de Juillet », monarchie bourgeoise, dont Louis-Philippe est roi, les partisans de la Monarchie et les partisans de la République s’opposent. Frédéric Ozanam considère que c’est un faux débat : « je voudrais l’anéantissement de l’esprit politique au profit de l’esprit social. »

Une vie orientée vers l’éternité

Une vie orientée vers l’éternité

« Mon Dieu, Mon Dieu, laissez-le moi encore un peu… » Qu’il est émouvant
ce refrain de la chanson d’Édith Piaf ! Car c’est ce qu’a peut-être éprouvé Frédéric lorsqu’il se voyait frappé de mort, jeune, aimant la vie, tout comblé de ce qui attache à la terre et malgré le déchirement de son âme, malgré l’épuisement de ses forces…

lire la suite
Canonisation de Frédéric Ozanam : où en est-on ?

Canonisation de Frédéric Ozanam : où en est-on ?

Chaque année, les Vincentiens font une neuvaine pour la canonisation du bienheureux Frédéric Ozanam, du 1er au 9 septembre, jour de sa fête. Il a été béatifié par le pape Jean-Paul II en la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 22 août 1997.

lire la suite
Mars 1832 : le choléra frappe Paris

Mars 1832 : le choléra frappe Paris

Au début de l’année , Paris est frappée par une épidémie de choléra dont Frédéric Ozanam est le témoin. Elle va avoir une influence,par son aspect social, sur sa réflexion en tant que catholique.

lire la suite
À l’école de Monsieur Vincent

À l’école de Monsieur Vincent

On l’appelle l’« Apôtre de la charité ». Est-il besoin de le rappeler, à nous Vincentiens dont il est le saint patron ? Certainement, car il trouverait aujourd’hui le chemin des pauvres tout aussi aisément qu’autrefois et demeure une source d’inspiration.

lire la suite
Share This